Veröffentlicht: 30.04.2018

Ripple Mining – Mode d’emploi

Ripple

Qu’est-ce que le Ripple ?

Ripple est un protocole open source qui a été développé pour un réseau de paiement. C’est l’idée de Ryan Fugger, Chris Larsen et Jed McCaled. Ripple Labs poursuite le développement de ce projet, afin que Ripple puisse être utilisé comme méthode de paiement peer-to-peer et comme marché de devises. La particularité du réseau est la prise en charge de toutes les monnaies fiduciaires telles que l’euro, le dollar américain ou encore le yen. Ripple est défini en tant que système et devise. Dans l’article de blog suivant, on vous fournit un guide sur le fonctionnement de Ripple.

La base technique de Ripple

Ripple est basé sur une base de données publique composée d’un registre et de soldes de comptes. Le registre est accessible au public, de sorte que tout le monde puisse prendre connaissance des processus du réseau Ripple. Outre les soldes des comptes, le registre contient également des informations sur les offres d’achat et de vente de biens et de devises, qui sont transférés dans le cadre de la place de marché partagée. Les données du registre sont déterminées dans le réseau par un consensus. Actuellement, une décision par consensus est prise toutes les cinq secondes.

Ripple est une cryptomonnaie qui est négociée sous l’abréviation XPR. La présence de la devise est nécessaire pour le bon fonctionnement du réseau, faute de quoi le réseau deviendrait un réseau de spams. La pièce est également utilisée pour le financement de Ripple Labs, l’augmentation du cours du XRP permettant de dégager plus de capitaux.

Comment fonctionne Ripple ?

Les systèmes monétaires actuels sont fondés sur la confiance. C’est également le cas pour les cryptomonnaies : les investisseurs et utilisateurs prennent confiance dans une monnaie numérique lorsque la valeur de celle-ci garde une certaine stabilité et lorsqu’elle fonctionne de manière transparente. Ripple est destiné à fournir une solution technique pour assurer la confiance des utilisateurs. Les contrats des particuliers et des entreprises sont stockés dans un registre public afin qu’ils puissent être consultées à tout moment. Pour éviter toute manipulation, ces données sont stockées dans le réseau peer-to-peer, puis partagées par consensus sur l’ensemble du réseau.

Sur le réseau, les « IOUs » ou « I owe you » décrivent combien une personne doit à une autre. La reconnaissance de dettes négatives n’existe qu’entre individus. Les passerelles de Ripple peuvent être utilisées pour échanger des devises classiques. Si les IOUs ne sont plus nécessaires, ils peuvent être convertis à tout moment en monnaie. Ainsi, le rôle de la passerelle est similaire à celui d’une banque, mais les passifs existants sont stockés dans le réseau. Chaque paiement au sein du réseau entraîne également une modification des IOUs. Puisque le réseau ne peut que stocker les contrats mais n’a pas l’autorité pour les faire respecter, chaque utilisateur doit indiquer le niveau de confiance envers son partenaire commercial et le nombre de IOUs qu’il peut convertir en monnaie. Si aucun niveau de confiance n’est enregistré, une valeur appropriée est déterminée en fonction des relations sur le réseau.

Quels produits Ripple offre-t-il ?

En plus des mécanismes mentionnés précédemment pour l’octroi de prêts par le biais de IOUs, le système Ripple dispose également d’un système de change virtuel qui peut être utilisé pour négocier des IOUs.

Outre les fonctions étendues, Ripple propose également trois autres produits. xCurrent est un Software pour les entreprises qui peut être utilisé pour le suivi des paiements transfrontaliers. Le produit est utilisé par les banques pour définir et confirmer les détails de paiement à l’avance. Un règlement garantit la cohérence opérationnelle et détermine le cadre juridique d’une transaction.

xRapid est un produit destiné aux services de paiement et aux établissements financiers qui souhaitent minimiser les coûts d’une liquidité élevée sans nuire à l’utilisabilité par les clients. Plus spécifiquement, les paiements dans les pays émergents entraînant des frais initiaux élevés, xRapid a été conçu pour réduire les besoins en capitaux. La pièce XRP est utilisée ici pour offrir des liquidités sur demande et peut être ainsi utilisée dans les entreprises et les banques.

xVia est un service conçu pour permettre les paiements sur différents réseaux. L’API classique ne nécessite pas l’installation d’un logiciel et permet d’effectuer des transactions avec un degré de transparence particulièrement élevé.

Qu’est-ce que la pièce XRP ?

La pièce XRP sert à prévenir les spams sur le réseau et est également utilisé comme monnaie-relais pour les transactions entre différentes devises. A chaque transaction, une partie du XRP est détruite, de sorte que le nombre de pièces soit réduit de façon permanente. Le nombre maximum de pièces pouvant être émis a été fixé à 100 milliards au début. 80 milliards de pièces ont été distribuées à l’équipe de développement et 20 milliards au réseau.

Comment fonctionne le Ripple Mining ?

En voyant les bases de Ripple, on se rend compte qu’il ne s’agit pas ici d’une cryptomonnaie classique, mais d’un système qui utilise une cryptomonnaie pour la facturation. La direction de Ripple ne prévoit pas de rehausser la limite de 100 milliards de pièces pouvant être émises. Cette démarche permet d’éviter le minage. Aucune nouvelle pièce au-delà de cette limite ne sera émise. Le système repose sur une réduction constante des pièces.

Alors que d’autres cryptomonnaies s’appuient aussi sur le minage pour vérifier les transactions, Ripple se base exclusivement sur les protocoles. Le réseau peer-to-peer informe tous les membres des IOUs en cours et met à jour les contrats. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir recours aux activités de minage pour vérifier les transactions. En renonçant au minage, Ripple est également plus économique en termes d’utilisation matérielle.

La monnaie Ripple en résumé

Le minage n’est pas possible avec Ripple. Ripple est un produit intéressant et est principalement soutenu par les banques, car il contribue à optimiser les modes de fonctionnement bancaires. En décembre 2017, Ripple a atteint une capitalisation boursière de 85 milliards de dollars et s’est hissé à la seconde place dans le classement des cryptomonnaies. L’acquisition de Santander Bank en tant qu’utilisateur du système prouve sa notoriété et son utilité dans les banques, avec toutefois un renoncement ici au fonctionnement décentralisé, ce qui va à l’encontre de la plupart des monnaies numériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *