Veröffentlicht: 20.03.2018

Quand est-ce que tous les bitcoins seront extraits ?

Quand est-ce que tous les bitcoins seront extraits ?

Quand est-ce que tous les bitcoins seront extraits ? Bitcoin est la première de ce qu’on appelle les crypto-monnaies.

Les 50 premières unités de la devise Bitcoin ont été extraites le 3 janvier 2009. Le terme crypto-monnaie désigne une monnaie virtuelle décentralisée distribuée sur Internet.

Après le récent boom de Bitcoin et d’autres monnaies de ce type, les crypto-monnaies ont connu un succès considérable – tout le monde voulant participer à cette nouvelle «ruée vers l’or».

On peut aisément faire cette comparaison, qui n’est même pas tirée par les cheveux. En effet, tout comme l’or précieux d’antan, la plupart des crypto-monnaies peuvent aussi être «minées».

Par ailleurs, tout comme les ressources naturelles, ces monnaies ne sont pas disponibles à l’infini.

C’est ainsi que leur valeur augmente inévitablement à mesure que la demande augmente, puisque l’offre diminue et qu’elle stagne complètement.

L’extraction de Bitcoin a commencé en 2009, mais quand est-ce que tous les Bitcoins seront extraits ?

Que veut dire « prospecter »? Les aspects techniques de l’exploitation minière Bitcoin

« Prospecter » qu’on appelle également « miner », est une action qui s’applique au crypto-monnaies, et qui consiste à générer des unités de monnaie individuelles.

L’exploitation minière est une caractéristique inhérente au système des crypto-monnaies qui a été conçue de manière à rendre ce type de monnaie attrayante.

Ce dernier point est impératif parce que la technologie de la crypto-monnaie, qui doit répondre aux exigences de la décentralisation, dépend fortement d’un vaste réseau d’utilisateurs indépendants.

Beaucoup de questions se posent alors : Quand est-ce que tous les bitcoins seront extraits? Et, est-ce toujours intéressant de rejoindre la communauté des mineurs Bitcoin ?

Est-ce toujours intéressant de rejoindre la communauté des mineurs Bitcoin ?

La base de chaque crypto-monnaie basée sur le fonctionnement du Bitcoin est ce que l’on appelle une « blockchain ». C’est fondamentalement une grande base de données qui peut être considérée comme une «chaîne» de blocs de données.

C’est par un procédé cryptographique que sont ajoutés de nouveaux blocs à la blockchain. Ces derniers contenant les dernières transactions et créations de richesse.

De nouveaux blocs sont générés par tous les ordinateurs participant au réseau Bitcoin qui partagent leur puissance de calcul afin de résoudre une tâche définie par la blockchain.

Une fois qu’un nouveau bloc a été généré, un certain nombre d’unités monétaires seront distribuées aux utilisateurs qui ont contribué via leur puissance de calcul à résoudre la tâche.

Ce processus est appelé « exploitation minière » ou « prospection ».

C’est de cette façon que de plus en plus d’unités des crypto-monnaies entrent en circulation. Ce système est régit par la difficulté des tâches à résoudre sur la blockchain ainsi que sur le nombre de bitcoins distribués par bloc.

D’une part, la complexité des tâches augmente au moins toutes les deux semaines, de sorte que de plus en plus de puissance de calcul s’avère nécessaire au fil du temps pour les résoudre.

D’autre part, le nombre de bitcoins distribués pour les nouveaux blocs diminue continuellement. Ce dernier point est réglementé par ce qu’on appelle les « Halvlings ».

En effet, c’est ce système qui détermine à partir de quel nombre de blocs traités, le rendement par bloc sera réduit de moitié. Cela se produit toutes les « autant » d’années.

Cela crée une concurrence pour les pièces convoitées, ce qui augmente leur valeur. Cela attire également de plus en plus d’utilisateurs, qui veulent eux-aussi participer à l’entreprise Bitcoin.

Bitcoin se régule dans une certaine mesure

Prospecter des bitcoins – cela en vaut-il encore la peine aujourd’hui ?

Quand est-ce que tous les bitcoins seront extraits ? Pour répondre à cette question, il faut jeter un oeil à l’histoire de son exploitation minière.

Depuis ses débuts en 2009, Bitcoin a subi une transformation radicale. Si les tâches nécessaires à l’extraction de nouveaux blocs été faciles à résoudre au début, leur difficulté n’a cessé d’augmenter depuis.

Le résultat a été une véritable course à l’équipement des mineurs, qui ont essayé de gagner des avantages en utilisant un matériel toujours plus performant, plus rapide et optimisé.

Ceci dans l’optique de s’offrir de meilleures opportunités de gagner les Bitcoins nouvellement générés.

Au début, un simple ordinateur à la maison était suffisant. La puissance de calcul d’un processeur standard étant tout à fait capable d’effectuer l’extraction.

Mais les mineurs ingénieux ont rapidement réalisé que des processeurs graphiques issus de cartes graphiques performants étaient particulièrement bien adaptés pour résoudre les problèmes arithmétiques posés par l’algorithme de la blockchain.

Certains utilisateurs ont construit des blocs entiers de cartes graphiques à la maison pour obtenir de meilleures performances.

Mais même cela s’est avéré peu rentable finalement, parce que ce processus consommait beaucoup d’énergie exclusivement pour le refroidissement.

Puis on s’est rendu compte qu’un matériel spécialement conçu pour l’exploitation minière était capable d’accomplir ces tâches encore mieux et de façon plus rentable.

Ce matériel est connu sous le nom d’ASIC – « application-specific intigrated circuits ». Ces « circuits intégrés aux applications spécifiques » ont été lancés vers la fin de l’année 2011.

Il s’agit essentiellement de puces qui sont spécialement programmées pour un usage spécifique. Dans le cas de Bitcoin, elles sont programmés pour résoudre les tâches de la blockchain très efficacement.

Aujourd’hui, il existe un certain nombre d’autres options, telles que l’exploitation minière via le Cloud. Par ce biais vous pouvez louer de la puissance de calcul auprès d’un fournisseur et ainsi exploiter des bitcoins.

La loi de Moore

La loi de Moore, formulée par Gordon Moore, l’un des cofondateurs d’Intel, en 1965, est particulièrement intéressante pour répondre à la question qui consiste à savoir quand tous les Bitcoins seront exploités.

Ce dernier explique que la puissance de calcul disponible dans le monde double toujours au cours d’une période de temps donnée.

Cette période est actuellement d’environ 18 mois et peut effectivement être observée dans le monde réel de l’entreprise informatique.

Ainsi, on peut affirmer que la complexité des tâches à résoudre dans la Blockchain doit théoriquement doubler tous les 18 mois pour rester à un niveau constant.

Cependant, comme de plus en plus de nouveaux utilisateurs sautent sur Bitcoin, la complexité augmentera probablement plus rapidement.

Quand est-ce que tous les bitcoins seront extraits ?

Avec l’aide de la puissance de calcul actuellement disponible et l’aide de la loi de Moore, quelques déclarations malheureusement très incertaines peuvent être faites sur le temps nécessaire pour extraire tous les bitcoins.

À l’heure actuelle, il y a 16.782.587 unités de la crypto-monnaie Bitcoin. Il est prévu que 21 000 000 BTC existent à la fin de la phase d’exploitation minière.

Les extrapolations supposent que les derniers bitcoins seront extraits en 2140.

Cependant, cela dépendra d’un certain nombre de facteurs, tels que les développements informatiques dans les années à venir et combien de halvlings sont encore en cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Weitere Artikel zum Thema
Bitwala
Bitwala – Présentation

Acheter Ledger Nano S

Qu’est-ce-que l’ETHEREUM ?

Ripple Mining – Mode d’emploi

Ledger Nano S quelles devises ?

Expérience avec le Ledger Nano S