Veröffentlicht: 27.04.2018

Pascal Coin

Pascal Coin

En quoi consiste le Pascal Coin ?

Pascal Coin est une monnaie cryptographique innovante qui vise à briser les paradigmes de la blockchain (chaîne de blocs) en introduisant un nouvel élément de structure de monnaie cryptographique : le « Safebox » (coffre-fort). Le Safebox est utilisé pour gérer un solde comptable. On renonce ainsi aux registres comptables individuels. La première fonction de la pièce Pascal est l’exécution des transactions entre utilisateurs. Les utilisateurs peuvent transférer des dépôts de la même manière qu’ils le font via les services bancaires en ligne.

La plateforme Pascal repose sur un fonctionnement simple et donne la possibilité aux utilisateurs de déterminer des identifiants de connexion simples. La méthode simplifiée de la plateforme Pascal sert de contre-exemple dans le domaine des monnaies virtuelles qui pour la plupart fonctionnent à l’aide de chaînes de caractères sophistiquées et complexes. L’utilisation du solde comptable augmente également la vitesse de transaction. Les développeurs du Pascal Coin s’appuient sur la technologie du Bitcoin et veulent compléter la base de celle-ci avec une version simplifiée de l’Ethereum.

Le Safebox assure l’équilibre du solde comptable. Le Safebox, c’est comme une sorte de tableur dans lequel chaque ligne représente un solde courant et chaque colonne un compte. Le numéro de compte n’est que la colonne courante avec la somme de contrôle correspondante à la fin. Les comptes sont divisés en cinq étapes et insérés dans des segments de compte, qui sont stockés sous forme de blocs dans la blockchain (chaîne de blocs).

Le Pascal Coin et l’extensibilité de la capacité de son réseau

D’après les développeurs, le Pascal Coin procure une extensibilité de la capacité de son réseau sans limite. Le réseau basé sur une chaîne de blocs a la capacité de créer une extensibilité illimitée sur un espace de stockage limité. Il s’agit d’un paramètre important pour les chaînes de blocs en termes de débit par unité de stockage. Les architectures de chaînes de blocs à haut débit par unité de stockage ont des temps de transaction courts et attirent de nombreux utilisateurs.

L’extensibilité du réseau Pascal est obtenue en supprimant les anciens blocs. À titre indicatif, la blockchain (chaîne de blocs) a une longueur de 100 blocs. De nouveaux blocs se rattachent à la fin de la chaîne de blocs, de sorte que toutes les sommes de contrôle puissent être retrouvées au sein de la chaîne. Les anciens blocs, en revanche, se situent au début de la chaîne de blocs et ne sont plus vraiment utiles. Dans le fonctionnement du réseau Pascal, les anciens blocs ne sont pas effacés mais stockés dans le Safebox, de sorte qu’ils puissent être consultés si nécessaire. Cette méthode offre au réseau Pascal un taux de débit plus élevé que les autres monnaies cryptographiques. Selon les développeurs, la plateforme Pascal ne stocke que le flux de transactions au lieu des transactions réelles. Toute cette méthode permet à la chaîne de blocs de ne jamais dépasser 6 Go d’espace de stockage.

Les particularités de la plateforme Pascal

Les développeurs de Pascal attribuent cinq particularités à la monnaie, qui la différencient des autres pièces sur le marché. La capacité sans cesse extensible du réseau avec un haut débit qui ne consomme pas plus de mémoire est un atout considérable. Avec la pièce Pascal, il est possible d’effectuer des transactions fiables et immédiates. L’orientation du statut de la chaîne de blocs assure un traitement plus rapide et plus sûr des transactions. Ceci s’applique surtout pour les petites transactions. Concernant les grandes transactions, elles doivent être confirmées à l’avance par les nœuds du réseau.

À l’avenir, une fonction de détection de la fraude des doubles dépenses doit être introduite pour accepter les transactions non contrôlées dans le cadre des micropaiements. Les noms et les types de compte sont également une particularité de la plateforme, car chaque compte a un nom unique visible publiquement. Cela signifie que les transactions peuvent également être reçues via l’adresse e-mail. Les noms sont associés à un compte en arrière-plan afin que le système puisse traiter les données. L’architecture en deux étapes de la chaîne de blocs permet à la plateforme Pascal de supporter les investissements, les sous-jetons et les contrats intelligents. La dernière particularité est l’autofinancement par les utilisateurs, qui fonctionne sans offre initiale de pièces de monnaie.

On a veillé à ce qu’il y ait une distribution équitable des pièces et une préservation de l’indépendance personnelle pour le développement futur. Cette circonstance devrait également conduire à de nouvelles améliorations à l’avenir.

Les prochains chantiers des développeurs

Pour donner aux utilisateurs un aperçu des mises à jour à venir, les développeurs de la plateforme Pascal ont publié une feuille de route. Contrairement à d’autres feuilles de route, celle-ci est conçue sans plans et sans délais contraignants, ce qui confère à l’équipe une plus grande liberté de manœuvre et plus de flexibilité dans la réalisation des objectifs.

Selon la feuille de route actuelle, la prochaine amélioration ou innovation consiste à concevoir un nouveau portefeuille qui prend en charge Mac OS X en plus des systèmes d’exploitation classiques. Toute l’interface utilisateur sera traduite dans différentes langues. Un portefeuille mobile pour iOS et Android sera publié. En outre, le taux de débit de la plateforme doit être amélioré afin que les utilisateurs puissent avoir une meilleure expérience des transactions. La troisième édition de la blockchain sera également testée et optimisée dans le cadre d’un réseau de test privé, afin que de nouvelles fonctionnalités puissent être implémentées ultérieurement pour les comptes utilisateurs. Le dernier point consiste à savoir s’il faut ou non introduire la privatisation des soldes de comptes et des paiements. Si celle-ci est introduite, les utilisateurs auront la possibilité d’effectuer des paiements anonymes.

Situation du Pascal Coin sur les marchés

Le Pascal Coin, connu sous l’abréviation PASC, est introduit sur les marchés le 7 décembre 2016. La capitalisation boursière au premier jour de négociation atteint 9590 dollars et le cours de la pièce s’établit à 0,002443 dollar à la clôture des séances. Entre novembre 2017 et janvier 2018, la pièce connait une croissance spectaculaire : la capitalisation boursière passe de 4,4 millions de dollars début novembre 2017 à 95,3 millions de dollars au 13 janvier 2018. La pièce atteint son prix record également le 13 janvier 2018 avec 5,63 dollars par unité. Les transactions s’élèvent à environ 160000 dollars par jour en moyenne. La bourse où le titre PASC est le plus négocié est Poloniex.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Weitere Artikel zum Thema

Obsidian Coin

Noblecoin

No Limit Coin

Nexium Coin

Mooncoin

MaidSafeCoin