Article posté sur: 11. avril 2018

Interview avec HashFlare

Un Youtubeur américain (Jeremy Sciarappa) a enregistré une très intéressante Interview avec HashFlare.

Comme beaucoup de nos lecteurs ont des problèmes avec les termes techniques anglais (et encore plus avec une qualité sonore médiocre), nous avons traduits cette interview en français.

Les points inintelligibles ont été notés dans l’interview avec un point d’interrogation dans le texte et un horodateur.

Ici se trouve l’original de l’interview.

Et ici la chaîne Youtube.

 

Jeremy Sciarappa: Hey, comment vous allez ? Bon retour. J’ai pu faire une nouvelle idée, celle-ci est un peu folle mais j’ai réussi. J’ai pu faire une interview avec Edgar Bers de HashFlare.

C’est le responsable de développement et le responsable des relations chez HashFlare, c’est plutôt excitant que j’ai réussi à faire une interview.

Je couperai quelques parties et en laisserai d’autres dedans mais maintenant, c’est le moment de regarder. C’est plutôt et parlons voir ça.

Pour tout le monde, voici Edgar. Tu peux seul te présenter et dire quelque chose sur toi ; par exemple, quel est ton rôle chez Hasflare ou Hashcoins. Maintenant, vas-y.

 

Edgar von Hashflare: Ça me va. Alors, je suis Edgar. Je fais partie de l‘équipe HashCoins. HashFlare est une plateforme de crypto-monnaies et l’un de nos produits. Nous créons des logiciels ainsi que des solutions pour les entreprises. Nous développons des blockchains (ou chaîne de blocs) et des monnaies cryptées pour les entreprises.

Nous travaillons beaucoup et la plus grande partie concerne la sécurité de la communication. Hashflare (Lien de l'éditeur: www.hashflare.io ) était l’un de nos premiers projets.

Lorsque nous avons décidé de faire de la recherche, nous avons commencé en 2013 en tant que développeur de Hardware, jusqu’à ce que l’on comprenne que l’idée était mauvaise. C’est parce que lorsque vous envoyez un Hardware à quelqu’un, il y a beaucoup de problèmes logistiques avec la livraison, le Hardware peut être endommagé et parfois jamais livré.

Et nous vivons dans l’ère de l’après bulle internet. Cela signifie que tout est désormais en ligne et nous avons décidé de lancer une entreprise de monnaies cryptées et cela fonctionne depuis plus de quatre ans.

Mon rôle dans le projet, je suis donc responsable du développement de l’entreprise et de la communication. Je fais donc des conférences, des présentations, je travaille avec des investisseurs et surtout avec les gens qui veulent passer une commande et qui ont besoin d’informations un peu sur tout. Je vais donc régulièrement à eux afin d=d’expliquer comment tout fonctionne et comment l’on peut faire des profits avec Hashflare (Lien de l'éditeur: www.hashflare.io ) si on le désire.

Jeremy Sciarappa: Ok, merci. J’avais une autre question, vous savez, vous en avez déjà couvert une partie. Est-ce que vous pourriez décrire quelques-uns des défis du début avec HashFlare, si ces défis existent encore et si de nouveaux défis se posent quotidiennement.

Edgar von Hashflare: Oui, je comprends déjà. Le plus drôle est qu’ici nous sommes confrontés chaque jour à des défis. Cela signifie que d’abord le plus important, HashFlare a été développé, cela a été conçu en 2014 et à ce moment nous ne nous attendions pas à avoir autant d’utilisateurs que maintenant.

Nous ne pensions pas à avoir autant de trafic et d‘intérêt pour l’ensemble. Avant personne ne savait ce que le Bitcoin allait devenir. Je suppose. On retrouve aussi cette idée dans les commentaires sur le prix du Bitcoin.

Je ne m’attendais pas vraiment à ce que cela se passe ainsi. Actuellement, le plus grand problème est l‘intérêt. Plus les gens s’insèrent, plus il est difficile de continuer.

Au début de l’année, nous avions 3 employés dans service client, ils sont désormais 10 et nous embauchons de nouvelles personnes. Nous avons besoin de plus de gens et c’est juste une partie de l’ensemble. Une autre partie est le site lui-même.

Nous devons maintenant redistribuer le serveur pour nous. Nous devons réfléchir à comment nous pouvons permettre à plus de personnes de travailler en même temps en ligne sur le site internet.

Il y a beaucoup de travail de développement avec maintenant, beaucoup de soutiens qui arrive, ce sont principalement les grands thèmes. Pour donner un exemple, lorsque les gens demandent comment les régulateurs fonctionnent, qu’est ce qu’il pense sur l’ensemble ? Est-ce que cela leur plaît ? Est-ce qu’ils aiment ? Est-ce qu’ils en font la promotion ?

Par exemple, en Russie, ils en ont de nouveaux, le plus grand défi de la Russie est de ne jamais savoir se passe en Russie. Un jour le premier ministre dit que le BitCoin devrait être légal, il ne prendra pas cet argent, le jour suivant, vous entendez, que l’argent pourrait être illégal, le troisième jour, l’argent pourrait être taxé. Personne ne sait vraiment ce qu’il se passe.

Mais depuis que nous avons notre compagnie en Estonie et donc avec l’Europe. Ils sont ici plus lents sur les réglementations, un peu sur tout d’ailleurs… c’est désormais facile pour nous et la plus grande difficulté reste les infrastructures.

Jeremy Sciarappa:  D’accord, je suppose que vous savez que le nombre d’utilisateurs a été augmenté de manière spectaculaire bien n’avant que l’on n’observe ce pic dans le prix du Bitcoin.

Pouvez-vous nous dire combien d’utilisateurs se trouvaient sur votre site face aux chiffres actuels, peut-être en termes de terrain de foot ?

Edgar von Hashflare: Eh bien, nous avions… Vous pouvez déjà trouver des informations en ligne mais j’ai déjà un numéro dans ma tête. Si vous revenez à cette époque, à ce moment où HashOcean était un service illégal, c’était un système appelé HashOcean.

Ils avaient 800 000 utilisateurs lorsqu’ils se sont arrêtés et ont disparu. A ce moment, nous n’avions pas plus de 300 000 utilisateurs et ce devait être il y a un an environ. En fait, nous avons reçu dans les derniers mois plus de visiteurs que ces dernières années.

Vous pouvez bien sûr comparer les quantités mais je pense que puis la dernière fois, où j’ai regardé les statistiques, nous avions plus d’un million d’utilisateurs et c’était il y a environ un mois.

Je pense que nous sommes désormais à 1,3 million d‘utilisateur. Oui. Cela grandit très vite, plus vite que ce à quoi nous nous attendions.

Jeremy Sciarappa: Je pense qu’une autre question s’ajoute à ce débat, pouvez-vous continuer de grandir? Avez-vous la capacité de gérer le nombre de visiteurs, cet afflux massif de nouveaux utilisateurs qui viennent tous les jours.

Voyez-vous une situation où peut-être une pause serait utile et ne pas permettre à de nouvelles personnes de s’ajouter et d’acheter des empreintes numériques ? Cela afin de vous permettre de mettre à jour vos serveurs et tout ce dont vous avez besoin ?

Edgar von Hashflare: Non, ce que nous nous efforçons de faire est de construire un avion pendant qu’il vole. Nous essayons donc de ne pas éteindre quelque chose pour y travailler. Nous ne permettons jamais que le service ne soit interrompu plus de 24h car les utilisateurs paniquent parce qu’ils pensent : « Oh non, le site n’est plus accessible ».

Ils sont partis avec mon argent sur une île », et nous avons hérité de beaucoup de haine pour cette raison, pour chaque entretien surtout si nous ne le savons pas à l’avance, je pense, je veux dire, ce sont des moments difficiles, à chaque fois, si nous avons besoin de le faire.

Alors nous essayons de ne pas éteindre mais récemment quelques mois plus tôt, nous avons arrêté la vente de contrat SHA-256 avant de manquer de Hardware. Maintenant, nous sommes entièrement équipés mais l’argent de la monnaie numérique est déjà pris.

Cela se passera aussi dans le futur. Parfois cela nous gêne mais pas seulement nous mais aussi d’autres services comme Genesis, le Hardware. Plus de personnes sont dedans, de fait, il y a moins de logiciels sur le marché et donc plus c’est difficile de tous les servir.

Mais heureusement, vous pouvez jouer avec les prix. Vous pouvez, je veux dire, il y a plus possibilités d’y parvenir.

Jeremy Sciarappa: Oui. Donc, vous voyez si maintenant je peux aller et acheter 100 Terra-Hashes ou encore plus, si je voulais bien sûr, il qu’il y a ensuite des gens comme CryptoNick, je suis sûr que tu connais le nom sur Youtube, peut-être, je ne sais pas, peut-être aussi que non.

Mais il montre sur sa chaîne Youtube qu’il a environ 2 000 Terra-Hashes et je me demande quand les gens pensent que les empreintes numériques vont s’éteindre ? Pouvez-vous partager avec nous ce qu’est la puissance totale d’HashFlare ?

Edgar von Hashflare: Eh bien, pour être honnête, je n’en ai aucune idée parce que cela augmente chaque jour. Nous avons des ententes avec des gros fournisseurs pour être certains que nous recevons Hardware aussi rapidement que nous les vendons, que nous soyons aussi capables de les exploiter aussi nous-mêmes.

Et c’est la première chose. Une autre est, je pense, que dans la situation de marché actuelle, la puissance de l’empreinte numérique est quasiment illimitée, elle augmentera aussi tant que le prix du Bitcoin montera. Tout récemment, nous avons trouvé environ dix fois plus de vendeurs de Hardware sur le marché.

Une année plus tôt, quand nous regardions autour de nous – par exemple l’année dernière quand nous sommes venus à des conférences-, les seules compagnies que nous pouvions trouver étaient Bitmain ou celles qui appartenaient à S9 Antminer et Bitufury, qui travaillaient tous avec le même Hardware.

Aujourd’hui si nous nous rendons à une conférence, il y a une douzaine d’autres propositions de fournisseurs différents, tous rassemblent leurs propres mineurs ; certains d’entre eux sont mauvais, d’autres très mauvais, quelques sont bien mais pas aussi bien que les grandes entreprises chinoises comme Bitmain.

Mais il y a par exemple « Hallow Mining ». Ils ont déclaré qu’ils étaient en train de développer le meilleur minage du monde, jusque-là nous ne l’avons pas vu et pas testé, je ne donc rien dire à ce propos. Il y a d’autres fournisseurs comme Innosilicon, dont le Hardware est, il est en quelque sorte inférieur par rapport aux autres.

Alors ce que nous faisons chez HaschCoins et HaschFlare, nous essayons surtout, de commander des Hardware chez chaque fournisseur qui existe dans le monde. Nous les testons, nous tentons de comparer pour obtenir autant de bons modèles que possible dans nos centres de données et de supprimer autant de modèles inutiles que possible.

Mais ce qu’il y a en ce moment dehors sur le marché est, c’est comme un boom. On nous a dit que cela allait exploser, que cela exploser. Cela explose depuis deux. Depuis deux ans, nous sommes surpris, nous pensions, que c’était déjà au maximum.

Maintenant, nous sommes de nouveau surpris et nous attendons ce qui se passera l’année suivante ; je sais que je l’attends.

Jeremy Sciarappa: Est-ce que vous pensez que le prix du Bitcoin va continuer de monter comme maintenant, comment, de quelle façon, vous ne devez pas aller dans les détails plutôt comment ? Je veux dire, avez-vous une idée, juste une idée personnelle de ce qui pourrait se passer ?

Edgar von Hashflare: Avez-vous entendu parler du scandale de Bitfinex et Tetra?

Jeremy Sciarappa: Non.

Edgar von Hashflare: Alors, c’est une des choses sur lesquelles vous devez faire attention surtout que vous n’en avez pas entendu parler et que beaucoup de gens, beaucoup de gens n’en ont rien entendu non plus.

Faites des recherches, je pense que vos abonnés aimeraient voir ça aussi. Ce sont Bitfinex et Tetra (l’unité en T).

Donc fondamentalement, ce sont les mêmes personnes derrière les deux projets et 600 millions d’unités de l’équipe ont été envoyé à Bitfinex pour tirer parti des Bitcoins mais ce n’étaient pas des dollars cachés dans l’achat mais plutôt un soin de la vessie.

Vous devez regarder ça et quand vous spéculez, considérez ce que le prix devrait être ? Vous devriez aussi considérer ce qui peut arriver ?

Je veux dire, quelles sont les choses négatives qui pourraient arriver ? Cela peut être qu’en 2018, par exemple avant juin 2018, vous vivrez un effondrement du prix du Bitcoin puis une explosion proche de fin 2018, et ensuite, je ne sais pas, 40 000, 50 000. Cela pourrait arriver.

Mais on ne peut vraiment le dire, oui bien sûr, il y a différentes spéculations, certains disent 100 000 fois, d’autres disent que ce sera 400 000, encore d’autres #00:12:57#. Peut-être un jour en 2020 ou en 2025, cela sera peut-être un million mais avant que cela arrive, pour moi, nous serons déjà plus proches des 40 000 ou 50 000 avant d’arriver aux 100 000. Ce sont des limites psychologiques que vous devrez franchir.

Mais j’ai aussi une grande confiance en Ethereum.C’est un projet vraiment décent. Mais ce que je n’aime pas actuellement, c’est l’argent Bitcoin, Bitcoin, Platine et encore d’autres et #00:13:32#. Le trading du Bitcoin parce que ce sont fondamentalement des pièces de monnaies très différentes, qui ont pris le nom du Bitcoin pour se protéger en disant : « Oh regardez, nous ne sommes pas seulement une autre monnaie. »

Nous sommes des Bitcoin“, mais pas vraiment des Bitcoin mais tout de même des Bitcoin parce que c’est dans notre nom. Vous voyez des gens qui n’ont aucun lien avec le développement du change des Bitcoin, qui ont acheté le domaine Bitcoin.com et qui spéculent maintenant sous ce nom, ils investissent dans Bitcoin Cash. #00:14:05# d’autres personnes, les Chinois.

Je ne sais pas si vous l’avez entendu mais Bitmain –nous essayons actuellement en ce moment de mettre fin à notre coopération avec Bitmain en faveur d’autres fournisseurs parce que Bitmain n’offre qu’un Hardware avec Bitcoin Cash, cela veut dire qu’ils essaient de stimuler artificiellement les prix.

De cela, on ne sait rien. Les fonds sont dans une main. Et si vus vérifiez la distribution des Bitcoins maintenant, j’ai lu ça en ligne, que 85% de tous les Bitcoins concernent moins de 0,6% de tous les Bitcoins et c’est moins d’un d’1%. Ce qui veut dire que moins d’1% des détenteurs de bitcoins ont 96% des Bitcoins. Si l’on essaie de chercher à spéculer, à réfléchir, à ce que cette valeur pourrait être, eh bien, personne ne peut le faire.

Jeremy Sciarappa: Oui, on ne peut pas vraiment dire ça, je veux dire, vous ne pouvez pas vraiment le dire. Oui ok, vous avez mentionné des Antminer comme Bitmain et quelques autres, hier ils en ont vendu de nouveau et tous étaient énervés parce que les prix étaient montés au-dessus de 1000$

Oui, nous sommes maintenant presque à 3 000$ mais vous devez payer avec des Bitcoin Cash. Et je pense qu’ils sont maintenant épuisés, je n’ai pas revérifié mais quelqu’un m’a dit qu’ils étaient épuisés, on ne plus les avoir.

Cela nous ramène à vous les gars d’HashFlare. Je pense que vous avez augmenté les prix sur votre site. Ils étaient de 150$ par Terra-Hash et sont maintenant à 220. Donc, je me demande, est-ce que cela à quelque chose à voir avec le prix des Bitcoin qui augmente ou peut-être que vous pouvez le réduire un peu ?

Edgar von Hashflare: Non, cela a  à voir avec le prix montant des Bitcoin et aussi avec l’augmentation de la demande et de l’offre car comme vous le savez l’offre devient de plus en plus petite à mesure que la demande augmente.

Par contre, l’offre reste identique si vous parlez de l’ensemble du commerce, parce que les grands fournisseurs peuvent par exemple vous offrir des quantités de 10 millions de dollars. Les petites compagnies ne peuvent pas proposer ces quantités, elles ne peuvent tout simplement pas autant expédier.

Alors vous devez, pour obtenir la même quantité d’Hardware, travailler avec dix fournisseurs différents au même moment et ils remarquent aussi que les prix augmentent.

Donc tout le monde augmente les prix – chacun augmente le prix et si nous ne suivons pas, nous perdons, c’est essentiellement la seule logique derrière cela.

Jeremy Sciarappa: Oui, nous encaissons et vous avez rendu ça possible, ou non ? Mais l’origine est dans le Bitcoin ? Je crois c’était

Edgar von Hashflare: Pour le moment, nous n’autorisons les retraits que pour faire des tests. Je veux dire, nous avons un problème avec #00:17:10#, pour que ce point soit traité par nous.

Jeremy Sciarappa: C’est plutôt une bonne idée.

Edgar von Hashflare: Je voudrais vous expliquer rapidement comment notre site fonctionne. Nous avons un centre de données pleins de Miners, tous les Miners sont assignés à une piscine et gagnent des Bitcoins.

Les Bitcoins ne vont pas être envoyés directement aux utilisateurs des comptes HashFlare mais d’abord aux notre. Ensuite s’il y a un problème, nous centralisons les entrées puis ces comptes sont connectés aux systèmes pour déterminer combien chaque utilisateur a consommé et cela entraîne que le calcul des achats HashFlare doit être correctement calculé.

Ensuite, l’argent sera crédité sur le solde et si vous voulez retirer l’argent dans votre porte-monnaie, il y a un second système qui va traiter cela-, une de demande de notre part pour envoyer une facture, juste une commande, qui sera ensuite mise à jour dans notre système puis mise à jour.

L’argent va être envoyé à #00:18:11#, une passerelle qui s’occupe de tout. Et #00:18:15# s’occupe de la transaction et l’envoie au réseau Bitcoin. C’est comme un intermédiaire entre nous et Bitcoin-Blockchain et cet intermédiaire travaille sur le processus national.

Il accepte les demandes, les traite et transforme les transactions, prend de l’argent et envoie l’argent. Ils ont maintenant des moments naturellement comme beaucoup d’autres. #00:18:39# parce que c’est pour cette raison que le Bitcoin est aussi populaire car le réseau Bitcoin est en train de se battre et nous sommes dans la phase (descendante ?), où quelque chose doit se battre au début du processus et entraînera des problèmes à la fin du processus.

Nous avons donc rendu ces retraits possibles avec des dépenses plus élevées parce que nous ne voulons pas que les gens, comme par exemple ceux qui n’ont que 2$ sur Hashtrade négocient les opérations parce qu’ils sont prix par d’autres comme frais de transaction sur le réseau Bitcoin.

Je veux dire, 10$ par transaction est plutôt beaucoup et on ne peut pas payer 10$ pour 2$ #00:19:25# nous devons l’améliorer. Nous devons d’abord supprimer les petits fournisseurs jusqu’à ce que le réseau fonctionne mieux, jusqu’à ce que la transaction soit de nouveau moins chère, nous n’en avons pas besoin- pour être honnête, nous ne savons pas quand cela va se passer.

Cela peut arriver – nous espérons, que cela viendra à la fin de l’année, c’est quelque chose que gère l’équipe de base de Bitcoin de résoudre le problème mais lorsque cela se produira, nous effectuerons également plus de retraits pour les petites transactions.

Mais la raison pour laquelle nous l’avons tout de même activé est que comme vous l’avez sûrement vu dans notre système, nous avons ce programme partenaire. Ce programme partenaire n’autorise pas seulement les gens à inviter leurs amis mais il y a aussi des agences, qui ont à leur tour des employés qui proposent ces services sur leurs canaux pour une commission. Et vous devez payer leurs employés à partir de ces commissions.

Donc vos règlements sont généralement supérieurs à 0,2 BTC et nous devons leur donner quelque chose et c’est aussi important parce que c’est l’affaire. Je veux dire, ce n’est seulement mettre de l’argent sur la plateforme et ensuite de rendre l’argent comme un passe-temps.

C’est leur affaire, nous devons donc nous y préparer mais comme je l’ai dit, nous espérons, que dans le futur une solution sera trouvée.

Je crois que cela se passera probablement plus tôt que tard mais vous restés toujours liés à un réseau Bitcoin sur la façon de régler les coûts de transaction et la vitesse.

Jeremy Sciarappa: Oui, je comprends cela très bien. C’est en ce moment très sûr. Je crois, il y en a combien ? 300 000 transactions non confirmées ou quelque chose d’aussi important, et elles existent en effet depuis un moment.

Edgar von Hashflare: La même chose arrive chez Ethereum. Nous avons un autre projet avec HashCoins, c’est notre ancien institut de paiement et il est plus connecté au monde de la finance mais nous avons ces jetons antérieurs, qui sont essentiellement un sous-produit des Smart Contrats d’ Ethereum.

Mais peut-être avez-vous déjà entendu parler des (Crypto Keys ?). Juste un jeu, un jeu de collecte à Ethereum. Le réseau est écrasé, les gens n’ont pas pu envoyer leurs jetons mais les données des jetons sont aussi vides.

Ils arrivent maintenant tous trop tard, ils ne peuvent pas le faire, chaque entreprise, chaque service, avec qui nous parlons, avec qui nous sommes en relation de temps en temps, notre service client, chacun essaie de le faire maintenant, parce qu’il y a des usagers qui ne peuvent pas attendre quelques heures, et ils commencent à prendre un ticket après l’autre et commencent à pleurer si la transaction ne se matérialise pas, quelqu’un dit, fais quelque chose mais personne ne peux rien faire parce que la cryptologie fonctionne ainsi.

Le réseau Ethereum collabore tout comme l’équipe fondatrice. Et ils disent aussi : « Que se passe-t-il ici ? » l’équipe Bitcoin reste la même et que se passera-t-il lorsque le prix du Bitcoin aura été multiplié 100 000.

Jeremy Sciarappa: Combien de temps cela peut durer pour le recevoir, que se passerait-il ? Je veux dire, je ne sais. Personne n’obtiendra jamais l’une de ses transactions.

Edgar von Hashflare: En ce moment, je veux dire, je ne sais pas comment se passe avec les Bitcoins. Imaginez une transaction est conformée après plus de trois heures et vous voulez négocier en bourse.

Si vous utilisez des outils classiques de trading, la transaction commence en secondes et ici ce sont des heures.

Jeremy Sciarappa: C’est vraiment oh, c’est vraiment peu efficace. C’était le cas auparavant mais maintenant beaucoup de gens font des transactions et cela rend les choses plus difficiles.

Jeremy Sciarappa: Mais cela ne veut pas dire que le Bitcoin est vraiment quelque chose de bien. Ne vous laissez pas appâter. Je ne sais pas combien de temps vous traitez des devises crypto ?

Edgar von Hashflare: Alors, j’en ai entendu parlez en 2012 ou dans ces eaux-là mais je ne l’ai pas vraiment compris et mis de côté.

C’est revenu en 2015 mais cela a été de nouveau mis de côté et maintenant, il y a environ un mois, j’ai acheté mon premier Miner parce que je me suis dit « Oh putain, je le ferais cette fois-ci », puis je l’ai fait, et c’est environ il y a un mois. Donc je travaille avec Bitcoin et Ethereum.

Jeremy Sciarappa: Parce qu’il y avait il y a deux ans ce projet appelé Bitcoin Classic, un nom fantaisiste, et le projet a été créé par l’un des développeurs de Bitcoin et soutenu, son nom est Mike Hearn, si je ne fais pas d’erreurs et il est venu il y a deux ans et a dit : « Eh bien, la taille du bloc bitcoin d’1 Mo n’est pas bonne.

Le réseau se bat, les transactions sont lentes et coûteuses », et ça s’est quelque chose de récent, il y a deux ans, il a suggéré que la meilleure manière de résoudre le problème est d’augmenter la taille du bloc à plusieurs Mo.

J’ai parlé avec d’autres personnes, comme Jon Matonis, l’un des fondateurs de la fondation Bitcoin et avec quelques autres personnes de la fondation Bitcoin à ce sujet et demandé leur opinion sur le sujet : « Alors, est-ce que la taille des blocs va vraiment aider ?

Est-ce que cela apporte le bénéfice dont Bitcoin a besoin pour fonctionner comme moyen de paiement ? » Eh bien, leur réponse est fondamentalement ##00:24:56#. Bien, maintenons, nous augmentons la taille du bloc à 2 Mo, que devons-nous faire dans un mois ? On l’augmente à 4 Mo, n’est-ce pas ? Dans un an, ce sera 8 Mo, non ?

Ce n’est pas une solution, ce n’est qu’une première solution mais pas une solution qui règle tout. C’est quelque chose de différent, de complètement différent. C’est la raison, pourquoi je pense, d’ailleurs comme beaucoup de gens de Bitcoin à l’esprit technique, avec qui je communique, que nous avons plus confiance en Bitcoin.

Bitcoin est humain. Bitcoin sera plus fiable à l’avenir plutôt que derrière Bitcoin Cash, Bitcoin Gold et Bitcoin Platinum. Je suis sûr que Bitcoin Quantum viendra dans le futur.

Vous pouvez facilement faire une liste de noms possibles, comme dans le jeu Bingo et si vous gagnez, je ne sais pas. C’est le grand succès, malheureusement vous obtiendrez Ethereum ainsi que Kryptokeys. J’en suis plus que certain.

Jeremy Sciarappa: Bien et l’une des choses était, je me demande, s’il y aurait la possibilité, peut-être pas maintenant, ce n’est probablement pas possible mais si vous pouvez offrir une visite vidéo ou un court clip de quelque chose comme les quelques Hardware que vous utilisez et lesquels vous n’utilisez pas.

Edgar von Hashflare: Avez-vous vu notre profil Instagram.

Jeremy Sciarappa: Oui, je l’ai vu.

Edgar von Hashflare: Alors, c’est pratique, nous sommes tous sur Instagram.

Jeremy Sciarappa: Ceux d’HaschCoins, c’est ça.

Edgar von Hashflare: Oui, oui. Vous pouvez d’ailleurs m’y voir. IL y a une photo de nous, où nous construisons notre première ferme Ethereum ici à Tallinn en Estonie.

Il y a une photo de moi allongé sur le sol avec des carte-vidéos. Il y a beaucoup de photos de moi allongé sur le sol. Mais vous voulez probablement quelque chose de plus gros, de mieux et il y a quelque chose que nous voulons faire dans le futur, cet hiver, nous n’avons pas encore rendu cela publique, parce que nous travaillons toujours la logistique, mais maintenant nous déplaçons beaucoup d’Hardware dans un nouveau centre en Islande.

Nous avions l’intention de faire un grand film sur comment nous créons quelque chose de nouveau à partir de rien, comment nous „informatisons“, comment nous construisons.

Nous aurons donc un film, un film génial, qui arrivera peut-être dans quelques moins, comme ça vous #00:27:27:27# aurez la possibilité de le voir.

Jeremy Sciarappa: Je suis désolé, avez-vous déjà commencé à filmer ? Est-ce que le travail a commencé ou non ?

Edgar von Hashflare: Non, non, non. L’équipe caméra – il n’y a pas encore de caméra – avec qui nous travaillons d’abord, on doit beaucoup prendre de la Chine vers l’Islande, vers d’autres parties de l’Europe, d’Allemagne vers l’Islande et nous avons d’autres affaires intéressantes en dehors de l’Islande, parce qu’il y a des pays où l’électricité coûte moins d’1 cent le Kilowatt, et ce n’est pas la Chine.

Jeremy Sciarappa: Vous dites 1 cent ? 1 penny par Kilowatt-heure.

Edgar von Hashflare: Ou moins.

Jeremy Sciarappa: Moins qu’un penny.

Edgar von Hashflare: Oui.

Jeremy Sciarappa: C’est en effet fou.

Edgar von Hashflare: Oui, en effet. Alors nous cherchons à suivre cet exemple, – je veux dire la chose est -, il nous a été proposé, après que nous ayons déjà signé un contrat avec un autre centre en Islande, donc maintenant nous essayons de réfléchir à ce que nous ferons ensuite.

Allons-nous vers l’Islande, est-ce que l’on se partage les Hardware ? Qu’est-ce qui vient ensuite ? Cela peut apporter un peu de retard pour quelques éléments, mais oui, je pense, que d’ici fin janvier, peut-être en février, le film devrait sortir.

De plus, nous allons refondre HashFlare, ce sera HashFlare 2.0, nous publierons bientôt quelques versions et des articles sur l’équipe qui se cache derrière, parce que – eh oui, il se passe beaucoup de choses en arrière-plan et nous savons exactement ce que les gens pensent, ce que les gens disent.

Sur les spéculations, les problèmes de confiance et les gens qui se font du souci, si nous faisons du faux ou non et sur nos Hardware, sur tout.

Nous savons, ce que les gens disent et nous voulons tous les rendre heureux. Alors oui, nous ferons de notre mieux pour montrer que c’est nous nous, montrer nos Hardware, montrer comment nous travaillons parce que maintenant vous pouvez pratiquement visiter nos bureaux à Tallinn, vous pouvez aller dans quelques-uns – par exemple, nous avons une petite ferme juste à une heure de Tallinn -, en une heure du bureau, nous pouvons y arriver si nous avons convenu d’un rendez-vous.

Tout ce que l’on peut penser, nous pouvons montrer des choses, nous pouvons montrer le bureau, les gens, les bâtiments, montrer les Hardware si vous le voulez, venez simplement à nous.

Jeremy Sciarappa: Ok, vous avez dévoilé que vous désirez faire un film ou une vidéo comme comme vous l’avez dit, il me vient une idée.

Alors je fais aussi des vidéos en réalité virtuelle, je suis sûr que vous connaissez, vous portez un casque, vous regardez autour, vous pouvez utiliser votre téléphone et le faire pivoter.

Si vous avez besoin d’aide pour faire une vidéo de réalité virtuelle, je viens avec plaisir aider. Je le dis juste comme ça, je veux dire, ce n’est évidemment pas nécessaire.

Edgar von Hashflare: Où êtes-vous situé ?

Jeremy Sciarappa: Je suis aux Etats-Unis, près de New York, dans le New Jersey.

Edgar von Hashflare: Vous voulez dire proche de New York DC ?

Jeremy Sciarappa: Au sud de New York, c’est en effet le New Jersey.

Donc, c’est sur la côte est.

Jeremy Sciarappa: Oui, oui, oui, oui. Sur la côte est.

Edgar von Hashflare: Cela m’intéresse. Si vous étiez sur la côte ouest, il serait plus difficile d’arriver en Islande, mais c’est vrai, j’ai bien compris où vous allez. Avez-vous l’équipement.

Jeremy Sciarappa: Oui, oui. C’est une des raisons pour laquelle je fais ça sur le site, eh bien, c’est ce que j’ai fait. Je pense toujours en tant que freelance mais aussi pour ma chaîne.

Edgar von Hashflare: J’ai une question, c’est possible de créer une réalité virtuelle 3D qui fonctionne et travaille de manière constante dans l’installation de Mining pour que chacun puisse se connecter juste facilement

Jeremy Sciarappa: Oui, bien sûr.

Edgar von Hashflare: Cela sonne intéressant.

Parce ce que nous voulions, ce que nous voulions faire principalement, nous installons – eh bien, vous avez sûrement déjà vu cet élément, c’est un long écran sur lequel le texte tourne, on peut facilement écrire et le texte apparaît et il parcourt cette petite ligne étroite et longue et nous désirons utiliser le même système.

Donc, si vous êtes par exemple, si vous désirez vérifier qu’il s’agit d’une véritable installation de Mining, vous pouvez par exemple payez quelques #00:32:02#, envoyez un message et le regardez passez en direct sur l’écran du milieu.

Jeremy Sciarappa: Oui, je comprends, c’est une bonne idée.

Edgar von Hashflare: Donc si nous combinons la réalité virtuelle comme Pokémon GO, ce sera vraiment amusant.

Jeremy Sciarappa: Oui dans tous les cas. Nous sommes assez proches ici. Alors peut-être que c’est un moyen, alors j’ai une tonne de, – à un moment, j’ai fait une vidéo sur HashFlare et j’ai pu attirer beaucoup de gens autour de moi, les amener à s’inscrire et à obtenir un nombre décent de commissions.

Alors, je me suis demandé si je pouvais partager un code de réduction, ou émettre mon propre code de réduction pour Noël ou lors de la nouvelle année, ou pas du tout de code réduction.

Edgar von Hashflare: Une information interne est que nous ne savons pas si nous voulons faire une campagne de Noël ou pour la nouvelle année parce que beaucoup de gens viennent déjà maintenant à HashFlare et face à notre capacité de service, nous ne pouvons pas nous le permettre, de toujours vendre. Si plus de gens viennent au même moment sur notre plateforme, cela risque de mal fonctionner.

Mais si nous réussissons à réorganiser certaines parties de l’infrastructure avant la fin de l’année, peut-être que nous pourrons offrir ces réductions.

Mais maintenant, en ce moment, je ne peux pas donner d’informations concrètes, donner des réductions. Mais cela peut venir dans le futur si l’infrastructure du système est mise à niveau.

Jeremy Sciarappa: Ok, oui, c’est logique. Vous avez le contrôle là-dessus. C’est juste une question mais ce serait bien, espérons pour l’avenir, ce serait cool.

Alors, il me semble que nous en avons probablement déjà parlé mais ce serait la dernière question, où est-ce que vous voyez aller HashFlare en 2018.

Je sais que vous avez mentionné une version 2.0, que vous avez prévu pour HashFlare et que vous connaissez toutes les mises à jour mais il y a encore autre chose que vous n’avez pas abordé. Est-ce que vous voulez étendre dans d’autres parties de la crypto-monnaie ou c’est quelque chose qui n’a rien à voir avec les monnaies cryptées.

Edgar von Hashflare: En ce qui concerne HashFlare, vous voyez, pour nous HashFlare est juste le système comme nousle voulons. Lorsque vous configurez votre serveur comme un serveur de jeu ou autre, vous n’avez que quelques périphériques simples, qui sont dans un centre de données et vous louez juste les hachages et la puissance.

Jeremy Sciarappa: Oui, la puissance du processeur ou l’espace disque.

Edgar von Hashflare: Oui, c’est ça. Notre approche est la même en ce qui concerne les investissements. Nous voulons augmenter le nombre d’instruments, alors, si vous par exemple, – Vous achetez ce contrat SHA256, vous ne voulez pas gagner de Bitcoin.

Vous voulez promouvoir le Bitcoin Cash, je ne sais pas, pourquoi pas ? Nous pensons que le Bitcoin Cash est une tromperie, mais peut-être vous voulez toujours le promouvoir, ça dépend de vous. C’est votre choix. Ce sont toujours vos appareils en ce moment, eh bien, nous ne laisserions pas faire cela. C’est l’une des options à laquelle nous pensons actuellement.

Une autre chose que nous voulons – maintenant qu’il y a beaucoup d’intérêt de personnes qui veulent vendre leurs services pour les honoraires de commissions. Pour cela, nous développons une plateforme de label blanc.

Nous développons aussi des API pour que vous puissiez proposer des plateformes multi-niveaux, par exemple beaucoup de différentes plateformes de Cloud-Mining comme Genesis ou HashFlare, prendre leurs API, les combiner en une seule plateforme personnelle et surveiller ces choses, pour couvrir vos fonds de différentes manières si vous le souhaitez.

Ce n’est pas une option. En ce qui concerne HashFlare, nous sommes – nous parlons d’évolutivité, cela signifie que nous ajoutons de nouveaux instruments, nous ajoutons des nouvelles options et des possibilités pour les utilisateurs.

Tout comme HaschCoins est une entreprise dirigée, nous nous concentrons ici davantage sur la production de solutions de sécurités supplémentaires, de solutions plus sûres pour protéger le marché de la finance et sur la nouvelle tendance, qui sera la tendance de 2018 en matière de protection de la vie privée, d’abord en Europe, le KYC.

L’expansion du marché crypto-monnaie, réussi, ok peut-être pas réussi, mais mise en valeur. L’un des principaux sujets sur le marché en ce moment est que vous ne savez pas vraiment qui est la personne sur l’autre écran ? À qui parlez-vous ?

Qui vend ou achète quelque chose de vous ? Et il y a quelques outils d’identification numérique mais ils manquent de la technologie, ils leur manquent le confort pour l’utilisateur et c’est ce sur quoi nous nous concentrons à l’heure actuelle. Qu’est-ce que la crypto-monnaie concerne en générale, donc parlez de ce qui va arriver au marché lui-même. Mais la crypto-monnaie, en plus de la technologie requise pour le fonctionnement des entreprises, va arriver

Eh bien, j’attends de mon côté, à ce qu’il y est plus de législations, je m’attends personnellement à ce que l’Union Européenne légifère et publie de nouvelles instructions pour la crypto-monnaie.

Qu’est-ce que Bitcoin après tout ? Qu’est-ce qu’Ethereum ? Je vois aussi que le prix d’Ethereum va bien au-delà de ce montant – vous avez entendu parler de l’Ethereum Enterprise Alliance ou de son association.

C’est un groupement de compagnie comme Toyota, comme Intel, comme Microsoft, qui travaillent à définir les principes et les normes d’Ethereum pour les contrats intelligents, est c’est ainsi -, cela devrait grandir ce mois-ci, les prix vont augmenter. Par exemple, si vous avez peur que Bitcoin soit trop à la mode, trop rempli d’argent ou qu’il y ait trop d’attentes qui ne sont jamais satisfaites, que personne ne livre tel montant parce que chacun attend le prix pour lequel les Bitcoins monteront à 100 000 dans le futur.

Vous verrez que l’un des (voyants de haut niveau) sort, vous verrez beaucoup de (« voyants de haut niveau ») disparaître, vous verrez beaucoup de jetons différents, je veux dire, vous savez probablement qu’il y a plus de 1300 crypto-monnaies sur le marché et il y a plus de 900 crypto-monnaies avec une capitalisation boursière supérieure à 10 mille.

Je pense que c’est simple – si vous essayez, d’adopter une approche plus perspicace, plus sage – regardez le prix Bitcoin et comment il monte l’année (2012 ?) Quand le prix Bitcoin est inférieur à un dollar et il a augmenté à 10 $, tout le monde l’a appelé une bulle.

Puis il est allé jusqu’à 100 $, imaginez le graphique sans ce que nous avons actuellement, mais conservez ces statistiques, lorsqu’il valait moins d’un dollar, moins d’un ou dix dollars, c’est juste une augmentation de branche de 100, c’est une bulle.

Eh bien, j’ai vu personnellement comme le Bitcoin était désigné comme une bulle quand il valait moins de 2 000, moins de 5 000 puis moins de 10 000, maintenant c’est 20 000 et les gens disent toujours que c’est une bulle.

Il vaudra peut-être 100 000 et on dira encore une bulle, mais nous avons toujours Ethereum ici, qui n’est pas seulement une position de change, pas un centre de stockage, mais plus une technologie plutôt qu’une – c’est une infrastructure comme MIOTA Peut-être que vous avez déjà entendue, c’est l’IOTA. Vous créez également l’infrastructure pour les appareils intelligents, donc personnellement, avec plus de réglementation arrivant sur le marché, je m’attends à ce que les projets, qui sont uniquement destinés à créer de la valeur à partir de rien juste pour atteindre la valeur de sortie, deviennent eux. Mais les projets technologiques comme Ethereum ou IOTA ou EOS ou BitShares vont s’en sortir, ils seront les nouveaux leaders du marché, les espaces de la crypto-économie du futur.

Jeremy Sciarappa: Eh bien, je soutiens définitivement. Cela doit être soutenu par quelque chose qui n’est pas juste de la spéculation ou des gens qui injectent de l’argent.

Comme si c’était comme une technologie qui y est liée, ce qui est une technologie fantastique ou vraiment utile, alors je pense que la monnaie sera bien meilleure que n’importe quelle autre chose aléatoire si quelqu’un a juste eu une idée de faire n’importe quoi.

Je pense que c’est tout. Je veux dire, je vous remercie encore, Edgar c’était vraiment fantastique. C’est bien de voir un visage amical, voyez-vous ce que je veux dire ? Comme lorsque vous allez sur Twitter, je veux dire, vous ne savez pas avec qui vous parlez ou encore sur Facebook ou autres. Comme vous le savez, c’est génial d’avoir passé 45 minutes de votre journée avec moi aujourd’hui.

Je veux dire, je commence maintenant ma journée et vous êtes sûrement à la fin de votre mais oui.

Edgar von Hashflare: Il est maintenant 17h.

Jeremy Sciarappa: 17h, oui. Ici, il est environ 9h47 du matin.

Edgar von Hashflare: Vous êtes un matinal.

Jeremy Sciarappa: Oui j’essaie mais parfois c’est difficile.

Edgar von Hashflare: C’est merci, merci d’avoir pu être là aujourd’hui si c’est tout. Si vous avez d’autres questions, envoyez-les-moi simplement par mail ou par Skype.

Je suis toujours disponible pour répondre. J’espère que nous reparlerons l’année prochaine, il y aura de nouvelles choses sur le marché, alors assurez-vous de m’inviter à une discussion.

Jeremy Sciarappa: Parfait. Je vous remercie encore pour tout.

Edgar von Hashflare: Je vous remercie également.

Jeremy Sciarappa: Parfait, à bientôt.

Edgar von Hashflare: Au revoir, faites attention à vous.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les robots ne peuvent pas voter

4.79 / 5 Étoiles
728 avis pour Coin-Report.net soumis.