Veröffentlicht: 03.04.2018

BurstCoin

BurstCoin

Origine de BurstCoin

Burstcoin, Burst ou bzw est une crypto-monnaie introduite en 2014 en tant que projet Open Source. Elle diffère principalement des autres crypto-monnaies de par son approche de l’exploitation minière. À ce jour, l’identité réelle de son développeur est inconnue du public, mais on le connaît sous le pseudonyme « Burstcoin ». Il s’est retiré du projet environ un an après l’introduction de la devise crypto sur le marché sans donner aucune raison. Depuis lors, ce sont d’autres membres du réseau qui ont repris le projet et l’on développé. La monnaie Burst est basée technologiquement sur la crypto plate-forme NXT, qui offre aux programmeurs une certaine souplesse pour le développement de nouvelles applications. Il s’agit donc d’une crypto-monnaie de deuxième génération qualifiée de « crypto-monnaie 2.0 ».

Architecture du réseau BurstCoin

Ce système de paiement fonctionne avec la technologie Blockchain. Ce journal de comptabilisation public contient toutes les transactions du réseau. La crypto-monnaie n’a ainsi pas besoin d’être gérée par une instance de confiance centrale. La Blockchain contient des informations sur les propriétaires de tous les Burstcoins en circulation. Par ailleurs, c’est le réseau lui-même qui construit la Blockchain et le développe. Dès qu’une transaction a lieu, tous les utilisateurs connectés valident le transfert d’argent. Si l’examen confirme la transaction, un nouvel enregistrement est alors créé. Toutes les transactions sont triées chronologiquement dans des blocs de données décentralisées qui sont stockés sur les ordinateurs connectés au réseau Burstcoin. Le système stocke les blocs de données individuels de la Blockchain et les concatène avec des valeurs de hachage. Une fois les transactions retranscrites, elles sont protégées contre toute altération subséquente.

Le concept de Proof-of-Capacity vs. le concept de Proof-of-Work

Burstcoin est la première crypto-monnaie à utiliser le système de Proof-of-Capacity(PoC) comme mécanisme de consensus. Ce processus assure une base de données cohérente et uniforme. Il est utilisé pour l’exploitation minière de nouveaux BurstCoins et la vérification des transactions. C’est le développeur original de la crypto-monnaie qui a émis l’idée d’utiliser l’algorithme Proof-of-Capacity pour BurstCoin mining, en a instauré les règles et a développé le programme informatique. Le prédécesseur du concept de PoC est l’algorithme Proof-of-Work (PoW), utilisé par Bitcoin par exemple. Le système de Proof-of-Work exige qu’un utilisateur résolve une tâche avant de pouvoir utiliser le service. L’objectif étant d’éviter une utilisation excessive du réseau par un participant. Le temps nécessaire pour traiter la tâche ralentit l’exécution de la transaction. Selon la complexité de la tâche, une capacité de calcul élevée, un matériel puissant et une quantité considérable d’énergie sont nécessaires. Les coûts qui en résultent rendent les transactions basées sur les systèmes PoW plus chères. La méthode Proof-of-Capacity repose sur la capacité de stockage plutôt que sur la puissance de calcul. L’examen et l’exécution des transactions sont ainsi réalisés beaucoup plus rapidement et sont bien plus rentables.

Un processus minier révolutionné

Via l’approche Proof-of-Capacity, le réseau Burstcoin résout les problèmes d’exploitation que rencontrent d’autres crypto-monnaies qui s’appuient également sur la technologie Blockchain. En effet, les Blockchains qui dépendent du processus de Proof-of-Work dépendent de leurs utilisateurs pour obtenir la validation des données. Or, pour valider des données, les utilisateurs doivent utiliser la puissance de leur matériel informatique pour résoudre des calculs complexes et ceci engendre des frais. C’est pourquoi, pour les inciter à le faire, chaque participant au réseau reçoit une rémunération sous forme de récompense de bloc. En utilisant le processus Proof-of-Capacity, Burstcoin Mining ne rencontre pas d’obstacles particuliers à la participation. En effet, n’importe quel prospecteur peut utiliser l’espace inutilisé de son disque dur pour miner efficacement. L’exploitation minière via le processus Proof-of-Work exige souvent des équipements spéciaux coûteux engendrant des coûts énergétiques exorbitants. Ce mode de fonctionnement reste donc fortement réservé aux grandes exploitations minières. A l’inverse, l’extraction minière via le processus Proof-of-Capacity ne nécessite pas de matériel spécial et ne génère pas de coûts énergétiques élevés. Un PC normalement équipé disposant d’espace libre sur son disque dur est suffisant pour participer à l’exploitation minière. Par ailleurs, la consommation d’énergie nécessaire pour réaliser une opération de PC habituelle associée ou non à de l’exploitation minière est à peine différente. L’architecture du système Burstcoin renforce ainsi sa propre décentralisation. Par ailleurs la monnaie Burstcoin est également considérée comme une monnaie «verte», respectueuse pour l’environnement.

Smart Contrats automatisés

Le système Burst est la première crypto-monnaie à permettre l’intégration de Smart contrats, également appelés contrats intelligents. Les contenus contractuels illustrés numériquement s’exécutent directement en tant que transactions automatisées entre les parties contractuelles. C’est l’intégrité de tous les participants au réseau qui joue le rôle d’autorité de contrôle et de confiance. Il n’y a donc pas besoin d’une troisième institution à fonction fiduciaire pour traiter ces contrats. La loterie organisée par le réseau Burst est par exemple une excellente façon d’illustrer l’application de ces Smart Contrats. Dans le réseau Burst, la première loterie de crypto-monnaie au monde fonctionne sans devoir être externalisée. Le tirage au sort du gagnant est pris en charge par un contrat intelligent qui transfère automatiquement le montant du prix au compte gagnant. Cette loterie est la première compétition à être mise en œuvre de façon décentralisée grâce à la technologie Blockchain. Un autre exemple de son application est le fonctionnement de son crowdfunding. Les annonceurs ouvrent un compte où ils souhaitent collecter une certaine somme déterminée. Si le montant collecté dépasse ce seuil, le système libère le solde et le projet démarre. Si le montant des dons n’atteint pas le seuil, le réseau affiche toutes les transactions et renvoie l’argent à ses donateurs. Les participants économisent ainsi les honoraires qui seraient associés à l’intervention d’une instance centrale.

Les transactions avec des crypto-monnaies étrangères et les comptes dormants

Une autre innovation de ce réseau est la possibilité de réaliser des transactions Atomic Cross-Chain (ACCT). Il s’agit de transactions décentralisées qui ont lieu entre deux crypto-monnaies différentes sans la participation d’une tierce partie. L’échange de devises a lieu directement entre les propriétaires des différents crypto-monnaies. Ces transactions ne nécessitent par l’utilisation d’un courtier, ni d’une plate-forme de négociation, ni d’une bourse d’échanges de crypto-monnaies en ligne. Elles sont réalisables uniquement par le biais des mécanismes de consensus de la Blockchain. Ainsi, grâce au concept de Smart Contrats, les comptes au sein du réseau peuvent avoir différents états. Les Contrats intelligents permettent aussi de définir une administration de compte successorale ou une stratégie en cas de perte de mot de passe. Par exemple, un compte qui n’a pas connu d’accès pendant une période prolongée sera d’abord mis en « état dormant ». Après un certain laps de temps, le crédit dont il dispose sera transféré vers un autre compte déposé.

Des frais de transaction dynamiques comme modèle pour l’avenir

A l’avenir, les développeurs de Burst envisagent d’introduire des frais de transaction dynamiques. Un abaissement général des frais de transaction augmenterait le risque de spam ou d’autres attaques du système. Par conséquent, le coût d’une transaction doit dépendre de l’utilisation particulière du réseau. Cela crée une opportunité économique pour les micro- paiements. En période de forte utilisation, les utilisateurs peuvent payer un prix plus élevé pour accélérer leurs transactions. Pour stimuler la participation des utilisateurs à l’exploitation minière, le système prévoit une rémunération plus élevée dès lors qu’il subissent une charge plus élevée. L’équipe de développement de Burstcoin travaille à l’optimisation de la technologie Blockchain sous-jacente sous le nom de projet «The Dymaxion». L’architecture Tangle avec ses brins de données entrelacées dissout les blocs séquentiels de la Blockchain précédent. Le réseau de foudre « Lightning-Netzwerk » sur lequel elle s’appuie génère les conditions préalables nécessaire à la réalisation de transactions arbitraires évolutives et anonymes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Weitere Artikel zum Thema

Obsidian Coin

Noblecoin

No Limit Coin

Nexium Coin

Mooncoin

MaidSafeCoin